En même temps

EN MÊME TEMPS

Texte de Evgueni Grichkovets
D’après une traduction d’Arnaud Le Glanic
Monologue métaphysico-burlesque à deux
Mise en scène et jeu : Serge Gaborieau et Jean-Claude Bonnifait

La presse : Fonctionnant en parfaite symbiose, à la fois clowns brechtiens, penseurs volontaires confrontés à la finitude du moi et petits enfants à jamais égarés dans l’univers, Jean-Claude Bonnifait et Serge Gaborieau dispensent une excellente prestation qui conjugue heureusement, dans cette «tentative délirant de compression de l’espace-temps», gravité légère et divertissement incisif.»   – MM – Froggys’s Delilght

En même temps décrit l’obstination comique d’un homme à comprendre le monde dans sa totalité, et sa tentative à l’exprimer d’un seul coup. La quête absurde de cet homme est parsemée de sensations universelles, d’impressions et d’images superposées : voyages en train, en avion, photos de stars, souvenirs d’enfance, perceptions physiologiques, émotions artistiques, recherche d’identité, etc.

En même temps parle de la résonnance d’une société qui produit en permanence de l’information et des sollicitations, qui voudrait faire croire que tout est possible En même temps, qui montre tout En même temps et laisse croire que les désirs, les souvenirs, le passé, le présent, le futur, sont accessibles dans l’instant.  En même temps est absurde.

Evgueni Grichkovets, la cinquantaine, est auteur, comédien, metteur en scène. Star en Russie, on dit qu’il fait péter les plombs de l’establishment du théâtre post-soviétique. On compare son univers à ceux de Woody Allen et de Nanni Moretti.

Pour en savoir plus: le dossier « En même temps »